Industrie du luxe – Horlogerie

Industrie du luxe – Horlogerie

Des contraintes spécifiques

SOFAME réalise régulièrement l’équipement de postes pour l’industrie horlogère de luxe, la bijouterie ou l’orfèvrerie tant des postes d’usinage de précision que des postes horlogers proprement dit.

L’une des contraintes de ce métier réside dans la dimension extrêmement réduite des pièces à assembler. Les surfaces de travail doivent donc être conçues pour éviter que ces pièces ne puissent être égarées étant donné leur coût et leur fragilité. Rebords et rainures positionnées judicieusement permettent d’atteindre cet objectif.

Une autre des contraintes se situe dans le fait que les artisans horlogers travaillent le plus souvent en position debout ou quasi-debout. Les plans de travail sont donc le plus souvent situés à une hauteur élevée et permettent à l’horloger de placer son œil et sa loupe à proximité de la montre ou du bijou qu’il fabrique en conservant son dos dans une position ergonomique.

Exemples d’application

  • Horlogerie
  • Bijouterie
  • Joaillerie
  • Orfèvrerie
  • Argenterie
  • Diamantaire
  • Marqueterie florale et bois précieux

Cliquez sur l'image pour voir la gamme

Des postes de travail optimisés

Résultante des deux précédentes contraintes, la stabilité du poste de travail est primordiale pour la qualité de la fabrication. Cette stabilité doit être obtenu pour une hauteur élevée et de plus en plus pour des surfaces de travail dont la hauteur est réglable électriquement. Le savoir-faire de SOFAME dans ce domaine apporte une solution remarquable à cette nécessité impérieuse. Les vibrations sont réduites de manière drastique et permettent à l’artisan horloger de réaliser au mieux son métier de grande précision.

La taille réduite des pièces requiert un éclairage qui permette de distinguer entre eux les composants à assembler. L’adaptation des luminaires en position, en puissance et en couleur doit permettre un montage qui associe précision et absence de fatigue pour les yeux. Les contraintes de l’éclairage s’étendent à la surface de travail qui doit être anti-réfléchissante pour permettre de bien voir et positionner entre elles les pièces des mouvements d’horlogerie.

Spécificité encore du métier d’horloger la nécessité de disposer d’appui pour les avants bras afin, à la fois, de garantir la meilleure précision possible dans les mouvements et d’éviter la fatigue lors des heures de travail où la concentration est maximum.

Métiers concernés

  • Angleur(euse)
  • Assistant(e) en traitement de surface
  • Bijoutier(ière)
  • Cadranier(ière)
  • Cadranographe
  • Horloger(ère)
  • Electroplaste
  • Emailleur(euse)
  • Gemmologue
  • Graveur(euse), graveur(euse) héraldiste
  • Guillocheur(euse)Marqueterie en bois précieux
  • Paillonneur(euse)
  • Polisseur(euse)
  • Sertisseur(euse)
  • Squeletteur(euse)
  • Termineur en habillage horloger
  • Lapidaire
  • Orfèvre
  • Argenteur et/ou Doreur sur métal
  • Batteur d’or
  • Joaillier(ière)
  • Chaîniste
  • Ciseleur(euse)
  • Diamantaire
  • Emailleur(euse) sur cadrans, sur métal
  • Glypticien(cienne)
  • Médailleur(euse)
Besoin d'un devis ou de la visite d'un commercial ?

Contactez-nous