Ergonomie

Ergonomie

L’ergonomie des postes de travail est aujourd’hui un enjeu majeur dans les entreprises industrielles et logistiques. Elle garantit le bien-être, la santé et la sécurité des collaborateurs de l’entreprise. Elle favorise également la productivité en offrant des positions de travail efficaces et en réduisant l’absentéisme.

Tous les éléments constitutifs d’un poste de travail et de son environnement peuvent influer positivement ou négativement son ergonomie. Une étude bien menée et des choix pertinents permettent d’améliorer sensiblement sa qualité ergonomique.

Les principaux éléments qui influent sur l’ergonomie sont les suivants :

  • Le réglage en hauteur de la surface de travail. Elle permet d’offrir le positionnement optimal de l’opérateur en fonction de sa morphologie et en fonction des dimensions et du poids du produit à travailler.
  • La qualité de la surface de travail elle-même. La finition de cette surface peut être adaptée aux contraintes du métiers comme les chocs, l’évacuation de l’électricité statique, la chaleur, la résistance aux outils contendants, la réverbération de lumière, etc. La finition des arêtes avec des chanfreins plus ou moins rayonnés et des chants composés de matières et de formes adaptées garantissent un niveau de sécurité des utilisateurs.
  • L’éclairage. L’angle, la puissance et la couleur de la lumière projetée, entre autres, sont déterminants dans la perception d’un niveau de détail qui dépend de chaque métier.
  • L’absence de vis et boulons proéminents ainsi que d’arêtes contendantes sur la structure. Elle permet une liberté de mouvements sans risque.
  • La proximité des outils et des composants à portée de main. Une superstructure en 3ème niveau permet d’accueillir ces éléments ainsi que les outils informatiques à distance de préhension et d’avoir ceux-ci à une distance optimale des yeux.
  • La position du corps dans l’espace. Le corps doit être en mouvement régulier, voire permanent afin d’éviter le plus possible la position statique, qui contrairement à l’idée reçue est génératrice de douleurs. Le siège participe de manière essentielle à cette recherche. Si la station est assise, il doit appuyer en permanence sur le dos, maintenir la colonne dans une position verticale et le postérieur en contact avec le dossier en évitant le blocage de la circulation sanguine derrière les genoux, garder les pieds à plat sur le sol, donner une angulation des bras à l’horizontale sur le plan de travail, permettre un mouvement permanent de la colonne pour entretenir la souplesse des disques intervertébraux.

Les bonnes pratiques ergonomiques sont une source de bien-être au travail pour les collaborateurs. Cette situation leur donne une meilleure efficacité au quotidien et améliore par voie de conséquence la productivité immédiate sans engendrer plus d’efforts de la part du salarié.

Cette prise en compte de l’ergonomie est aussi un facteur de diminution des Troubles Muscullo-Squelettiques ou TMS. Elle a pour conséquences bénéfiques la diminution de l’absentéisme et donc de la productivité dans le long terme et la réduction du nombre et de la gravité des maladies professionnelles.

Besoin d'un devis ou de la visite d'un commercial ?

Contactez-nous